Sécurité

Sécurité

Sécurité

Moins d’un millième de seconde ! C’est le temps dont dispose le pneu pour vous accrocher à la route.

Seul point de contact avec la route

Sécurité

Le pneu joue donc un rôle essentiel en matière de sécurité. Il doit présenter une adhérence suffisante en virage, au freinage sur routes sèches comme mouillées. L’adhérence se fait dans la surface de contact du pneu avec la route, sur une surface équivalente à celle d’une main.

Adhésion et indentation


A l’interface entre la route, indéformable, et la gomme, plastique et élastique, deux phénomènes entrent en jeu : l'adhésion et l'indentation.


Adhésion

Sur sol sec, la gomme a tendance à coller, c’est l’adhésion (20 % de l’adhérence).


Indentation

La souplesse de la gomme lui permet d’épouser les irrégularités du sol, c’est l’indentation (80 % de l’adhérence).

Mécanismes d'adhérence sur les différents types de sols


Sur routes mouillées, l’adhésion est neutralisée par la présence de molécules d'eau. Ce qui a pour conséquence une augmentation des distances de freinage, voire l’hydroplanage. Dans ce cas, le défi pour le pneu est d’évacuer l’eau pour retrouver un contact sec avec le sol. Comment ? Tout d’abord, le pneu est conçu de façon à former une empreinte au sol plus arrondie pour mieux fendre le bourrelet d’eau. Ensuite, les sillons entre les pains de gomme forment des canaux dans lesquels l’eau peut être temporairement stockée ou évacuée vers l’arrière. Enfin les lamelles présentes dans les pains de gomme se comportent comme des griffes : leurs arrêtes brisent le film de l’eau résiduelle pour assurer le contact entre la gomme et la route.


Distances de freinage



Hydroplanage



Sur sols hivernaux (routes mouillées, verglacées, enneigées à basses températures) toutes les parties du pneu sont sollicitées pour une adhérence optimale :
La sculpture pour un effet crémaillère : une sculpture directionnelle découpée, des pavés de gommes spécifiques et un taux d’entaillement favoriseront une meilleure accroche du pneu dans la neige.
La lamellisation pour un effet griffe : des lamelles plus importantes avec des formes plus complexes agiront comme des milliers de petites griffes qui s’accrochent au sol.
Le taux d’entaillement pour un effet surface au sol : plus la surface de gomme au sol est importante, meilleure est l’adhérence. Cela est particulièrement vrai sur les sols verglacés.
Les mélanges de gomme pour un effet matériau : la gomme doit rester souple et efficace à des températures inférieures à 7°C.

En savoir plus sur les pneus hiver
Sécurité

A retenir : Au-delà de tous ces mécanismes, le revêtement routier reste aussi très influent sur le phénomène d’adhérence.

www.michelin.com / Mentions légales / Contactez-nous / Copyright 2017 MICHELIN - Tous droits réservés